Recherche en cours…
Fermer la fenêtre de recherche

Résultats de la recherche [ ] Tentez une nouvelle saisie afin d’affiner votre recherche


Grâce à l’aide adaptée, les kilos de Karin ont fondu

Karin Fälldin était tellement en surpoids que le personnel de l’hôpital Örnsköldsvik en Suède n’osait pas l’aider à sortir de son lit. La solution porte un nom : Viking L, grâce à laquelle Karin a finalement pu se mettre debout. Avec l’aide du lève-personnes Liko, sa rééducation a été incroyablement rapide.

– C’était vraiment drôle d’être capable de marcher aussi bien. Mes amis trouvent que je marche trop vite maintenant, déclare-t-elle en riant.

C’est à l’automne dernier que Karin Fälldin a commencé à rencontrer de graves problèmes pour se déplacer. Elle avait des difficultés à marcher en raison d’une ancienne blessure au pied et aussi une plaie à la jambe qui ne voulait pas cicatriser. Il lui était devenu très difficile de monter les escaliers de son appartement, sans parler de sortir promener son chien. Elle souffrait d’énormes problèmes de rétention d’eau, ce qui contribuait à sa prise de poids. Elle approchait des 200 kg. La veille du 31 décembre, elle est tombée malade, a eu beaucoup de fièvre et a été transportée à l’hôpital Örnsköldsvik.

– J’ai eu de la chance d’être admise aussi vite car je suis tombée dans le coma pour empoisonnement du sang, dit Karin.

Suspendue entre la vie et la mort

Elle est restée entre la vie et la mort pendant quelques jours dans l’unité de soins intensifs. Lorsque la plaie de la jambe a commencé à cicatriser, Karin n’avait pas encore l’énergie de se lever. Pour les médecins, il n'y avait qu'une chose à faire : Karin devait perdre du poids. Car lors de l’admission de Karin à l’hôpital, la balance indiquait 198 kg.

– Sinon, je serais morte car mon corps ne pouvait plus faire face d’après ce qu’ils ont dit.

Évidemment, j’avais pensé perdre du poids avant mais je n’avais pas réalisé à quel point c’était grave. J’ai toujours été corpulente mais là, j’étais dans un état plus grave que je ne l’imaginais. Puisque le corps de Karin était rempli de liquides, un cathéter rempli d'un diurétique a été inséré. Ce fut le point de départ de la fonte des kilos. En deux semaines, elle en avait perdu 50.

– Je n’y croyais pas. C’était apparemment aussi le résultat d’un changement de mes habitudes alimentaires et d’une plus grande consommation de légumes, admet-elle.

Il est temps de se mettre debout

Un problème persistait cependant. Le personnel pensait qu’il était temps pour elle de se mettre debout mais personne n'osait réellement croire qu’elle aurait suffisamment de force pour y parvenir seule. Il était vraiment nécessaire de trouver un moyen de soutenir Karin, de manière à ce qu’elle ose essayer. Anna Stenfors, représentante de Liko dans la région et ergothérapeute agréée, avait la solution.

– Viking L a une capacité de levage de 250 kg, ce qui était nécessaire dans le cas présent. En outre, Viking est un bon outil pour l’entraînement à la marche en particulier grâce à ses accoudoirs. J’ai réalisé que c’était urgent car Karin n’avait même pas pu s’asseoir sur le bord du lit avant que je n’intervienne, a déclaré Anna.

Dès que le lève-personnes Viking a été livré, Karin a pu s’asseoir. Grâce à la culotte de levage souple, elle a pu passer du lit à la chaise dès le premier jour. L’étape suivante consistait à tester sa propre force.

– Je ne savais pas moi-même si mes jambes allaient me porter mais je me suis quasiment levée toute seule. C’était très agréable. La troisième fois, j’ai marché sans harnais, plutôt avec une aide à la marche. Comme j’ai été prise de vertiges, j’étais contente d’avoir les accoudoirs pour me soutenir. Je me sentais très en sécurité avec le lève-personnes, qui avait l’air très robuste, déclare Karin.

Elisabet Gustafsson est physiothérapeute dans le service de médecine et est fascinée par la rééducation extrêmement rapide de Karin.

– Nous n’aurions pas osé l’aider si tôt sans le lève-personnes Liko et ça aurait pris de nombreux jours de plus. Mais c’était fantastique. Ceux qui pouvaient aider se sentaient tellement plus en sécurité, parce que le lève-personnes à la fois sert d’aide de départ et prépare la verticalisation, explique Elisabet à Karin, qui hoche la tête en signe d’assentiment.

La prise en compte de ceux pour qui nous développons nos produits a depuis le tout début guidé nos pas. Notre concept est la manifestation de notre vision dans notre activité quotidienne: améliorer la qualité de vie des patients et des assistants partout dans le monde.